BIENVENUE!

me

A Gallery of the Catacombs

CATACOMBES DE SAINT SÉBASTIEN

Le nom de St Sébastien attribué aux catacombes ne s’est imposé que progressivement dans le temps puisque  la dénomination originale était celle de « ad catacumbas », à savoir, selon l’explication la plus courante, la « dépression », liée à la nature du site riche de carrières de pouzzolane. Ce toponyme original a d’ailleurs fini par être attribué à tous les cimetières souterrains chrétiens. Un autre nom antique du complexe est celui de « Memoria Apostolorum », dénomination liée au culte des apôtres Pierre et Paul temporairement voué ici. Dès le 1er siècle ap. J-C. le site a été intensément exploité et occupé par de nombreuses constructions destinées aux usages les plus disparates. Les dépressions du terrain et les galeries d’arénaires furent en effet utilisées pour y créer des sépultures sous formes de loculum (loculi) aussi bien de la part des païens que des chrétiens.
On y construisit aussi plusieurs columbaria et au moins deux édifices résidentiels, particulièrement remarquables par leur décor peint. Autour du milieu du 2ème siècle, la zone de l’arénaire connut un premier comblement : sur la petite place qui vint à s’y créer furent construits trois mausolées (de Clodius Hermes, des Innocentores et de l’Ascia). On y ensevelit des chrétiens dès la première moitié du 3ème siècle. Un nouveau comblement succéda au premier, au-dessus duquel on aménagea un portique délimité par un mur sur trois côtés (la « triclia »). Sur l’un des murs ont été déchiffrés des centaines de graffitis d’invocations à Pierre et Paul ; cela s’explique par le fait qu’autour de l’an 258 le culte des apôtres s’était transféré en ce lieu. Constantin (306-337) y fit ériger une basilique grandiose (reproduisant, comme dans de nombreux cas à Rome, le plan d’un cirque) dédiée aux Apôtres. Entre temps, dès le 3ème s., s’était déjà développé le sous-sol : les catacombes où étaient ensevelis, comme l’attestent les sources antiques, les martyrs de Sébastien et Eutychius.
Informations et contactes